A 45 ans, on est encore jeune sur le marché de l’emploi. A vingt longues années de la retraite… Mais pour autant, si on laisse passer le coche, on risque de se retrouver sur la touche pour de bon. Pour cette raison, Qualita, qui œuvre sans relâche pour une adaptation des olim francophones à la société israélienne, vient de lancer un programme spécial destiné aux 45 – 60 ans. Dès ce mois d’avril, ils sont une vingtaine, sélectionnés essentiellement sur leur motivation, à rejoindre ce projet mené par l’organisation, le département de l’emploi de la mairie de Jérusalem, et l’organisation 50 +/- dirigée par Nimrod Alon qui a déjà largement fait ses preuves dans ce domaine. « Nous nous fixons une obligation de résultat », sourit Ayala Blum, la responsable du projet chez Qualita qui explique que les candidats seront pris par la main jusqu’à ce qu’ils trouvent un emploi.
Le programme se concentre sur deux mois pendant lesquels, à raison de trois journées par semaine, le candidat se verra proposé un oulpan professionnel, des ateliers d’informatique en hébreu, des entretiens d’embauche simulés, filmés et analysés, et un coaching par une psychologue du travail.

Relance : les candidats seront pris par la main jusqu’à ce qu’ils trouvent un emploi

Dans ce programme, des profils variés : une diplômée de l’école hôtelière de Lausanne, des enseignants, secrétaire médicale, spécialiste en high tech ou en produits de luxe, qui envisagent, pour certains, une reconversion professionnelle. « Nous devons affronter ensemble trois obstacles », précise Ayala Blum : « la langue, l’âge puisque les demandeurs ont déjà une expérience spécifique mais aussi parfois une perte d’estime de soi, et enfin la barrière culturelle. Nous travaillerons de manière intensive sur ces trois aspects ». Le programme pilote, qui démarre sur Jérusalem, devrait rapidement s’étendre à d’autres régions.

https://www.hub-emploi.org.il/