Une Ola francophone qui emporte cette année le concours des PME de Yédioth Ah’ronot et de la Banque Hapoalim. C’est ça aussi l’Alya !

Depuis dix ans, Yediot Ah’ronot le plus grand journal d’Israël, et la Banque Hapoalim, organisent un concours des petites et moyennes entreprises les plus prometteuses d’Israël. A la veille de la dixième édition de ce concours, l’équipe de Qualita a décidé d’encourager une Ola francophone à y participer.
C’est vers Pascale Benchimole, créatrice et directrice de la marque Rinati Lakel, que Qualita s’est tournée. Rinati Lakel est une marque d’accessoires de mode pour les femmes qui désirent se couvrir la tête. Foulards, bandeaux et accessoires colorés remplissent cette boutique du centre ville de Jérusalem.
Pascale, qui était dentiste en France, est montée en Israël il y a plus de quinze ans. A son arrivée, elle a remarqué qu’il existait très peu de foulards « fashion » à la portée des femmes israéliennes. Au lieu de se contenter de se fabriquer des foulards que pour elle-même, elle a décidé de mettre son art à la portée de tous. Elle a ainsi ouvert une marque de foulard, Rinati Lakel, qui au fil des années n’a fait que prendre de l’ampleur.
Lors de l’ouverture des candidatures pour le concours des PME Yédioth Ah’ronot et de la Banque Hapoalim, Pascale Benchimole a présenté sa candidature.
Candidature qui a beaucoup plu ! En effet, le 11 mai dernier, Rinati Lakel a été élue comme la meilleure PME de l’année 2017. Les jurés et le public, qui n’étaient pas forcément des personnes religieuses, ont acclamé la designer de foulards. « Mon but, en toute modestie, était de changer l’image de la femme religieuse en femme belle, élégante, dynamique et fashion », a-t-elle rappelé le soir de la finale du concours.
Grâce à ce prix, Rinati Lakel va recevoir tout au long de l’année prochaine un accompagnement personnalisé. De plus, plusieurs articles seront écrits dans le journal du Yedioth Ah’ronot, permettant à plus d’israéliens de découvrir sa marque. Enfin, la Banque Hapoalim proposera des subventions facilitées à cette petite entreprise.
Merci à Rinati Lakel d’apporter à la mode israélienne son chic à la française, une vraie fierté pour tous les Olim francophones!