Alors que le système médical israélien manque cruellement d’infirmières, les infirmier/ères Olim de France sont toujours confrontés à une bureaucratie sans fin qui les empêche d’exercer leur profession en Israël.
Afin d’améliorer le processus de reconnaissance de diplôme, et de faire entendre la voix des infirmiers/es à la Knesset et auprès du ministère de la santé, Qualita propose aux infirmiers/es qui ont déjà fait leur Alya ou prévoient la faire prochainement de remplir le questionnaire suivant.