Si pour les pharmaciens, le dossier semble en bonne voie, pour les infirmières, la tâche s’avère plus ardue. Raison principale: le Ministère craint que l’exemption d’examen s’applique aux infirmières du monde entier et pas seulement aux infirmières formées dans des pays où le niveau de santé est équivalent ou supérieur à celui d’Israël. Après le vote de la loi pour les dentistes, il nous faut de nouveau exercer une pression forte sur le gouvernement qui a essayé d’apaiser le vent de protestation par le passage de cette loi.

L’Alyah de France et l’Alyah de manière générale mérite une stratégie globable réfléchie et nous, des mesures tactiques visant à calmer le mécontentement.

Nous avons besoin de votre soutien! C’est dans l’intérêt d’Israël de réussir l’intégration de ses Olim!