L’association Gvahim lance dès la prochaine rentrée un programme d’accompagnement professionnel destinés aux nouveaux immigrants de France qualifiés : Techniciens, mécaniciens, électriciens, agents immobilier, comptables, designers, assistants administratifs, titulaires d’un BTS ou d’un DUT etc…
Objectif de ce programme audacieux : trouver du travail adapté aux compétences de ces milliers de professionnels de France qui font leur alya.
Selon Lisa Rahmani, directrice du département des programmes destinés à l’alya Européenne, « après le programme de carrière initié par Gvahim destiné aux olim diplômés de l’enseignement universitaire, nous avons voulu offrir le même type de service aux personnes qui ont une formation professionnelle non universitaire. Le besoin est très important aujourd’hui au sein des nouveaux immigrants français qui ont fait leur alya et Gvahim, en partenariat avec Qualita, souhaite mettre son expertise au service de cette population qualifiée qui éprouve des difficultés à trouver un emploi. »
Alors en quoi consiste ce programme ? Extrêmement personnalisé, il comprend notamment 6 heures de consultation individuelle avec un consultant en ressources humaines et une aide approfondie à la recherche d’emploi. Egalement prévu, un bilan de compétences, une aide à la rédaction de CV, des ateliers de groupes pour mieux comprendre le marché de l’emploi israélien, des simulations d’entretien d’embauche, ainsi que de nombreuses informations sur la reconversion professionnelle.
« L’objectif est véritablement d’accompagner les personnes sur le chemin de l’emploi » explique Lisa. D’ailleurs, le programme est en hébreu et s’adresse donc aux personnes ayant au moins fait un premier oulpan (niveau aleph) car « on ne peut pas trouver du travail en Israël sans parler un minium d’hébreu, sauf si on veut travailler dans un Call center ce qui n’est pas l’objectif de cette formation ».
Ce programme pilote devrait démarrer en Septembre à Tel Aviv ou Ra’ananna, et est limité à 30 participants.
« Il existe actuellement en Israël un énorme besoin de personnel qualifié, et nous pensons qu’avec un minimum d’outil, les français sont tout à fait aptes à prendre leur place sur ce marché. Gvahim a décidé de leur offrir ces outils ».
Grace au financement de Qualita, la formation ne coute que 400 shekels. « Une somme symbolique comparé à la valeur de la formation, mais tout de même exigée pour s’assurer du sérieux des participants. »
Inscrivez-vous vite !

hadare@gvahim.org.il