DE QUI SE MOQUE-T-ON ?
POURQUOI L’ADMINISTRATION DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ ISRAELIEN VEUT SABOTER UNE LOI VOTÉE À LA KNESSET ???
La Knesset a voté définitivement la loi permettant aux dentistes, ayant plus de cinq ans d’expérience, d’exercer leur profession en Israël sans avoir à passer ces incohérents, inéquitables, et volontairement régulateurs « feu » examens d’équivalence (théoriques et pratiques).
J’apprends avec consternation et colère que vous, responsables administratifs du ministère de la santé, demandez que cette loi ne soit pas applicable aux praticiens s’étant engagés dans l’ancien processus de reconnaissance de nos diplômes.
Vous voulez ainsi sanctionner notre bonne volonté et notre bonne foi, celles qui nous ont engagé à respecter les règles que VOUS aviez établi !!!
Vous nous avez demandé de passer des examens, nous l’avons fait afin de respecter la loi, aujourd’hui la loi change et vous voulez nous sanctionner !!!
Quel scandale !!!!
Vous voulez nous imposer de repasser ces examens reconnus inutile par la Knesset !!!
Par cette proposition, que vous voulez inclure dans les décrets d’application, vous nous piégez comme dans une souricière !!!
Reconnaissez enfin, par honnêteté, que la Knesset par son vote a reconnu et validé le caractère infondé de ces examens censurant.
Comment pouvez-vous encore avoir l’outrecuidance et l’acharnement de nous demander de nous soumettre à ce qui n’est aujourd’hui plus recevable d’après la loi en Israël ???
Je comprends que vous ayez des difficultés à accepter qu’enfin les politiques aient compris le caractère infondé des embûches  que vous mettiez sur le chemin de notre intégration en Israël.
Mais votre amertume ne peut pas vous permettre d’aller contre le  respect de l’esprit de la loi.
Votre proposition, qui j’en suis certains sera rejetée par les politiques, n’est qu’une manière pour vous d’affirmer une autorité que vous croyez menacée.
De grâce, exercez votre autorité dans la cohérence pour améliorer la santé publique en Israël, il est fort à constater que dans ce domaine vous avez énormément de travail.
Et surtout cessez de vous cacher derrière votre laïus habituel déconcertant d’absurdité : « nous mettons ces obstacles pour protéger le niveau de la médecine en Israël » !!!!
Je vous épargnerai tous les arguments, que je tiens à votre disposition, qui battent en brèche cette affirmation grotesque.
Je ne peux que vous demander de consulter le dernier rapport de l’organisation mondiale de la santé et de comparer le classement de la médecine française avec celle de la médecine israélienne.
Pourquoi faites-vous cela ?
– Pour soulager un excès d’amertume relayé par un désir de vengeance d’avoir perdu un peu de votre pouvoir coercitif sur nous ?
-Pour répondre favorablement à la pression des lobbys de dentistes et autres corporatistes israéliens à qui vous aviez promis et assuré que cette loi ne passerait jamais ?
Revenez à la raison, cessez de toujours vous mettre en opposition !!!
Pour une fois soyez constructif, soyez une force de proposition positive !!!
Vous savez mieux que moi combien de difficulté, de barrages et d’injustice ont rencontré les praticiens de toutes les professions médicales et paramédicales lorsqu’ils ont été confrontés au service qui délivre les licences d’exercice dans votre ministère !!!
Sachez que nous ne nous laisseront plus faire !
Je ne me tairai pas !
Je vais continuer ce combat pour les dentistes et pour TOUTES les autres professions. Je le ferai avec un grand ACHARNEMENT et par tous les moyens, recourant même à la cour suprême si vous m’y contraignez.
Je vous répète aussi que je n’accepterai jamais que vous m’accordiez une faveur personnelle dans le but de me faire taire comme cela a été proposé publiquement lors d’un débat à la commission de la santé de la Knesset.
Ne vous en déplaise, il n’y aura pas de petits arrangements entre amis je vous demande le respect de la loi pour TOUS.
Sachez que je ne repasserai JAMAIS ces examens que vous exhumez des oubliettes de la loi de notre pays même si pour cela  vous me contraignez à ne  jamais exercer le métier que j’aime en Israël.
Je suis et resterai TOUJOURS fidèle à ma parole et à mes convictions.
Comme la totalité des députés de la Knesset présents le jour du vote de cette loi, je vous le dis définitivement:
« Ces examens d’équivalence n’existe plus !!! ».
David Tibi