Le Hub de l’emploi conçu et créé par Qualita a ouvert ses portes à Jérusalem, il y a un peu plus d’un an. L’occasion de faire un bilan chiffré avec son directeur, Eliaou Zenou.

Un lieu dynamique animé par une équipe de professionnels La première chose dont se félicite Eliaou, c’est du dynamisme du Hub grâce à la motivation et au professionnalisme de l’équipe qui l’anime.
1720 : c’est le nombre de personnes qui ont été contact avec le Hub en 2017. Parmi elles, 720 ont rencontré personnellement un conseiller du hub, pour des conseils d’orientation professionnelle ou de placement.
51 : c’est le nombre de Job Clubs organisés par le Hub. Les Job Clubs du Hub de l’emploi de Qualita sont des ateliers et des conférences à thème, conçus pour préparer les participants au marché du travail israélien, depuis la recherche d’emploi jusqu’à l’embauche. En tout, ils ont accueilli plus de 540 participants.
« Parallèlement à ces chiffres très satisfaisants, nous remarquons aussi beaucoup d’entrées sur notre site internet, pour postuler à des offres qui recouvrent tout le pays », signale Eliaou.

Aider à intégrer le marché du travail : pari réussi

Le Hub de l’emploi se voulait, dès son lancement, un lieu unique pour accéder à tous les services nécessaires et optimiser sa recherche d’emploi. Il avait aussi vocation à être un espace qui présente des solutions pour les entrepreneurs. Un an après, les initiateurs de ce projet, Marc Eisenberg, en tête, Eliaou et toute son équipe, peuvent avoir le sourire.
1200 CV ont été envoyés grâce au Hub, représentant 2558 candidatures.

Le Hub propose pas moins de 300 offres d’emploi dans tous les domaines et sur tout le pays.
Les entreprises israéliennes sont de plus en plus demandeuses et s’adressent au Hub pour trouver la perle rare francophone dont ils ont besoin. « Nous travaillons avec des sociétés israéliennes ou françaises pour lesquelles l’hébreu est la langue de travail, et qui recherchent des francophones. Certaines viennent nous trouver. Mais nous démarchons aussi de grands employeurs comme Bezek, Mobileye ou la Compagnie d’électricité ainsi que de grandes chaines d’hôtellerie, pour ce citer que ces exemples », précise Eliaou.
150 personnes ont trouvé un emploi grâce au Hub. « C’est un très bon chiffre dans le domaine du placement », se félicite le directeur qui ajoute que le but premier du Hub demeure de « donner les outils pour que chacun puisse trouver un emploi de façon autonome ».

Et pour atteindre cet objectif, outre les Job Clubs et les nombreux conseils que prodigue l’équipe du Hub, des oulpan professionnels sont organisés: 3 en 2017. « On encourage à la reconversion professionnelle, lorsque cela est nécessaire. Le salon des formations professionnelles que nous avons organisé en juillet dernier a rencontré un franc succès ».
Côté entrepreneurs, plus de 20 d’entre eux ont profité du service de co-working du Hub jusqu’à aujourd’hui, faisant de ce lieu une plate-forme professionnelle.

Toujours plus loin

En 2018, l’objectif le Hub développe ses activités partout dans le pays. Si des caravanes du Hub de l’emploi se sont installées pour quelques jours dans certains endroits du pays en dehors de Jérusalem en 2017, 2018 sera peut-être l’année de l’ouverture d’un véritable centre en dehors de la capitale.
« Nous sommes conscients que nous jouons le rôle de pilote dans ce concept. Les mairies et les ministères nous observent à la loupe », conclut Eliaou, « Si nous poursuivons sur notre lancée, nous deviendrons un modèle pour l’intégration des olim sur le marché du travail en Israël ».

Pour aller plus loin :
www.hub-emploi.org.il

Par Guitel Ben-Ishay pour LPH