Actu J: Mickaël Bensadoun, directeur-général de Qualita, et Dafna Aviram-Nitzan, universitaire de Bar Ilan spécialiste des migrations, s’exprimaient dans Haaretz pour convaincre les israéliens des opportunités qu’offrirait l’Alyah des juifs de France aux israéliens.

L’Alyah des juifs de France peut constituer une menace pour les israéliens, les freins mis par les guildes médicales sur la reconnaissance des diplômes peuvent en témoigner. Une immigration massive qui apporterait une concurrence aux professionnels en place. L’association Qualita a d’ailleurs été en première ligne à la Knesset dans la séquence diplômes des dentistes français.
Si l’évolution a été positive, Mickaël Bensadoun, directeur-général de Qualita, entend modifier le regard des israéliens sur les Olim français. Pour cela, il s’est exprimé dans Haaretz, qui n’est pas nécessairement l’organe de presse le plus favorable à ce changement. Accompagné d’une chercheuse de Bar Ilan, il a laissé entendre à quel point cette immigration pouvait être un facteur de développement pour Israël.
L’argumentation est sociologique. La moitié des immigrants venus de France a 34 ans ou moins, et est diplômée dans des domaines de pointe. « C’est une opportunité historique pour Israël au niveau économique et démographique », écrivent-ils dans leur article, d’autant que le nombre de Olim de France pourrait potentiellement être de 200 000. Une arrivée de cerveaux académique.
En ce sens, le texte ne voit pas cette venue uniquement motivée pour des raisons idéologiques. Dans les flux migratoires actuels, Israël est en concurrence avec les Etats-Unis, le Canada, l’Australie et la Grande-Bretagne, qui, pour l’heure, ont « des offres incitatives », à la différence de l’Etat juif. L’argumentation avancée n’est pas nouvelle, Nathan Sharansky, directeur de l’Agence juive, disait sensiblement la même chose dans nos colonnes le 11 janvier 2015, au lendemain des attentats de Charlie Hebdo, Montrouge et l’Hypercahcer.
En somme, l’article de Bensadoun et Aviram-Nitzan constitue autant un appel au gouvernement qu’aux israéliens. Et de conclure que « le Premier ministre devrait mener une résolution pour adopter une stratégie à long-terme pour encourager l’Alyah de France et assurer l’intégration des juifs français en Israël.

Source: http://www.actuj.com/2016-06/israel/3627-l-alyah-des-juifs-de-france-une-chance-pour-israel