Le Hub de l’emploi de Qualita ouvre ses portes à Jérusalem. Son but : faciliter l’insertion professionnelle des Olim francophones et ainsi contribuer à leur intégration en Israël.
Un guichet unique pour simplifier le parcours d’intégration professionnelle de l’Olé

Qualita a ouvert mercredi 29 mars à Jérusalem le Hub de l’emploi, pour aider les Olim francophones dans leur recherche d’un emploi en Israël. Soutenu notamment par la mairie de Jérusalem, le centre de promotion des PME, MATI, et l’Agence juive, le projet vise à offrir une réponse globale aux problèmes d’intégration professionnelle des Olim. Le but : faciliter les démarches des nouveaux immigrants à la recherche d’un emploi en Israël et ainsi améliorer leur parcours d’Alya et celui de leur famille.

« Le projet Hub de l’emploi, porté par Qualita, vient répondre à un besoin que nous avons constaté dans l’intégration des Olim de France. Il existe déjà plusieurs initiatives visant à les aider à s’intégrer professionnellement, mais elles sont souvent dispersées. Les Olim ne les connaissent pas ou ont du mal à rechercher l’information ou le service dont ils ont besoin à droite et à gauche. Le principe est donc de regrouper les services existants. Nous proposons ainsi d’accompagner l’Olé du début à la fin, sur le plan de l’orientation professionnelle et du choix d’une formation, et jusqu’à la recherche d’un emploi en Israël », explique le directeur du Hub de l’emploi, Eliaou Zenou.

Des services et programmes dédiés à une insertion professionnelle réussie en Israël

Le Hub de l’emploi, situé au centre de Jérusalem, propose aux Olim tous les services nécessaires au parcours de recherche d’un emploi en Israël :

Le bilan des compétences : pour les Olim ne sachant pas encore quelle voie professionnelle adopter, pour choisir un cursus de formation ou envisager une reconversion professionnelle.

La reconnaissance des diplômes
: en coopération avec des associations francophones et israéliennes, le Hub de l’emploi fournit un accompagnement personnalisé pour toutes les démarches nécessaires à la reconnaissance des diplômes universitaires ou de professions réglementées.

L’accompagnement dans la recherche d’un emploi
: le Hub de l’emploi propose pour choisir le domaine adapté aux compétences de l’Olé, préparer un CV pertinent, connaître les critères de réussite des entretiens d’embauche, etc. Le service de placement de Qualita aidera les Olim à trouver une place dans une entreprise correspondant à leur profil ;

Des formations et ateliers : le Hub proposera des formations en français ou en hébreu de niveau simplifié, ou orientera l’Olé vers un cursus professionnel adapté à son profil et à ses choix. Il proposera également des ateliers à thème pour mieux connaître le monde du travail et mettre tous les atouts de son côté. Un Oulpan d’hébreu professionnel permettra aux Olim de maîtriser le vocabulaire spécifique au monde de l’emploi.

L’aide à l’entrepreneuriat : pour les Olim désireux de lancer leur propre projet ou entreprise, le Hub de l’emploi propose un accueil similaire à celui des accélérateurs de startups, avec un accompagnement par des professionnels de MATI et du Centre d’entrepreneuriat pour les nouveaux immigrants.

Un projet qui contribuera à l’intégration des Olim, mais aussi à la réussite d’Israël

Le Hub de l’emploi a été inauguré lundi en présence de personnalités du gouvernement et des organismes soutenant le projet.

Le président de Qualita, Marc Eisenberg, a expliqué pourquoi l’organisation qu’il a créée en 2015 a décidé d’ouvrir cette « maison de l’emploi » pour les Olim.
M. Eisenberg a rappelé que « plus de 20 000 personnes francophones de France et de Belgique ont fait leur Alya au cours des trois dernières années ». Pourtant, malgré l’accompagnement et l’aide financière de l’Agence juive, de 10 à 30 % des Olim repartent.

« 40 % des Olim francophones arrivés au cours des 3 dernières années n’ont pas trouvé de travail – on parle de 1 600 personnes et leurs familles », a déploré M. Eisenberg.

Qualita a donc décidé de relever le défi de l’intégration professionnelle des Olim en créant le Hub de l’emploi, pour aider les Olim à trouver une solution à un « problème essentiel, majeur et compliqué » : celui de l’emploi.

« Nous avons décidé d’essayer de traiter ce problème à fond, avec les moyens nécessaires, en association avec toutes les organisations compétentes. Je cite notamment le ministère de l’Alya et de l’Intégration, celui de l’Économie, Gvahim, le CNEF, la mairie de Jérusalem, l’Agence juive, MATI… », a renchéri le président de Qualita.

M. Eisenberg a également salué l’aide apportée au projet par la Fondation Adelis, qui soutient l’Alya depuis 2011.

La Fondation, créée en 2006 par André Deloro, soutient essentiellement les grands instituts de recherche et les universités en Israël. En aidant le Hub de l’emploi, elle reconnaît la « contribution stratégique de l’Alya pour l’économie de l’État d’Israël, sa démographie, sa sécurité et plus encore ses valeurs ».

« La Fondation ADELIS considère l’emploi comme un des éléments majeurs pour une intégration réussie. Cette maison de l’emploi, qui regroupera tous les acteurs institutionnels et associatifs, apportera une réponse pragmatique et sioniste aux besoins d’Israël en accompagnant et en aidant l’Alyah francophone », a déclaré l’administratrice de la Fondation Adelis, Rebecca Boukhris.

Le député Avraham Nagossa, président de la commission de l’Alya et l’Intégration, a salué l’initiative de Qualita et rappelé les liens qui unissent les communautés juives française et éthiopienne. Le parlementaire a promis d’œuvrer à faciliter la reconnaissance des diplômes des Olim, pour permettre leur intégration plus rapide sur le marché du travail israélien.

La municipalité accompagne le projet du Hub de l’emploi et apporte son expérience dans le domaine pour assurer la réussite de l’initiative. Le maire de Jérusalem, alors aux États-Unis, a présenté ses vœux de réussite au nouveau Hub et aux Olim francophones, dans un message filmé. « Vous avez pris la bonne décision, vous êtes arrivés au bon endroit. Bonne chance à vous. Bonne chance à Jérusalem », a déclaré M. Nir Barkat.

L’adjointe du maire, Mme Hagit Moshé, a promis que la municipalité apporterait un soutien financier au Hub de l’emploi et salué cette initiative importante pour la capitale, « la ville qui a intégré le plus grand nombre d’Olim ».

Les employeurs israéliens étaient représentés par le PDG de la caisse de maladie Meuhedet, Zeev Werumbrand, qui a rappelé qu’Israël manque de médecins qualifiés. M. Werumbrand a salué le projet du Hub de l’emploi et promis qu’il continuerait à œuvrer pour l’intégration de professionnels francophones du domaine médical au sein de la Meuhedet, qui a besoin de tous les spécialistes et talents disponibles.

La cérémonie d’inauguration s’est conclue sur la pose de la Mezouza à l’entrée des locaux du Hub de l’emploi, par l’ancien grand rabbin de France Rav Samuel Sirat.
L’équipe du Hub de l’emploi, composée d’anciens immigrants francophones qui ont tous œuvré dans le secteur de l’aide à l’intégration des nouveaux immigrants, accueille les Olim du dimanche au jeudi au 10, rue Harav Agan à Jérusalem. Pour en savoir plus : 02-50 20 444 ou http://www.hub-emploi.org.il