Ces examens obligatoires obligent des professionnels reconnus par leur très haut niveau de professionnalisme en France et en Europe à revenir sur les bancs de l’école et à passer des examens très complexes en hébreu.
***
Une des solutions proposées serait la reconnaissance rapide et automatique des diplômes et la mise en place d’examens de type GMAT (examen d’entrée aux MBA aux Etats-Unis et dans le monde entier) pour contrôler le niveau de compréhension de l’hébreu par les médecins et autres.

Source: http://www.haaretz.co.il/news/education/.premium-1.2783177