La commission parlementaire de la Santé a voté ce matin en faveur des amendements exemptant d’examens d’équivalence les dentistes olim, ayant exercé durant plus de cinq ans.
Après des années de travail et de pressions, menés tant par les associations dédiées à l’intégration des Olim que par les lobbys politiques et particuliers, la dernière touche a enfin été mise en faveur de ce changement qui devrait encourager de nombreux olim appartenant à cette profession à venir s’installer en Israël.
Désormais, tous les dentistes français ayant plus de cinq ans d’expérience et souhaitant monter en Israël, n’auront donc plus à passer d’examen, qu’il soit théorique ou pratique.
Même les dentistes ayant déjà fait leur alya et ayant raté l’examen théorique n’auront pas a le repasser et en seront définitivement exemptés, du moment qu’ils ont passé l’examen pratique.
Bémol qui nous attriste fortement: les dentistes ayant raté l’examen pratique seront contraints de le repasser. Situation absurde: notre compagnon de route, Dr David Tibi, sans lequel cette loi ne serait jamais passée et qui a mené un combat aussi noble qu’efficace ces derniers mois pour tous les dentistes Olim n’est pas concerné par l’exemption. C’est l’occasion de le remercier du fond du coeur pour sa générosité et pour ses compétences dont les Olim de France avaient tellement besoin pour réussir ce combat.
Engageons-nous avec le soutien d’EFI et du Misrad Haklita à faire notre maximum pour soutenir tous les dentistes qui comme David, doivent repasser l’examen pratique. C’est seulement quand ils auront tous réussi que nous aurons le sentiment d’avoir accompli notre mission.
Nous invitons les dentistes qui doivent repasser l’examen pratique à nous contacter au plus vite, afin que nous puissions les préparer gratuitement et en français pour la prochaine session d’examen.
De manière générale, il s’agit là d’une formidable avancée pour l’alya francophone, d’autant que le Pr. Arnon Afek, directeur adjoint au ministère de la Santé, a confié à Qualita, avec qui il entretient d’excellentes relations, qu’il souhaitait dupliquer cette loi pour les pharmaciens et faciliter le processus d’intégration des infirmières. A suivre…
Il faut donc remercier pour cet aboutissement le député Elie Elalouf (Koulanou) président de la commission parlementaire de la Santé qui oeuvre depuis de long mois pour l’aboutissement de cette reforme, et afin que la loi soit adoptée à la Knesset, puis en commission; le ministre de l’Alya et de l’Intégration, Zeev Elkin (Likoud) le ministre de la Santé, Yaakov Listman (Yaadout Hatorah) ainsi que la députée Nurit Koren, sans oublier le député français Meyer Habib et les associations : Esther Blum et le conseil des association d’Olim, AMI, l’AAEGE, EFI, Gvahim et le CNEF.